J’en brule de plaisir…

Un dimanche tout du moins banal…réveil tardif après une soirée agréable et vadrouille dans les rues du quartier de Belleville, attirée par un vide grenier.

Grouillant de monde, ces petites rues cachées sont charmantes. Je ne trouve pas mon bonheur, pourtant pas bien difficile de me séduire, on sait tous que j’aime les breloques, le vintage, mais là…néant.

Errant tout de même avec plaisir, je découvre avec curiosité un stand occupé par un photographe. Tiens, tiens…celui-ci attise étonnement mon attention.

Un fourmillement de parisiens entour de nombreuses boîtes de tirages…tirages de lectures de photoreportages triés par série (Bicyclettes, photographes en action, expositions, corps et courbes féminine dans des eaux de piscines, paysages et leurs légendes…) et quelques très belles série de polaroïds N&B (Nus façon Lili Roze, paysages nuageux et natures mortes à la Tony Catani…).

Je serai très vite attiré par son travail plus « artistique », au Pola, et me laisserai aller à l’achat de trois très belles images. Le tout pour seulement 45€, vous imaginez?

En plus de ça, c’est un homme sympathique et bon vendeur, il saura toucher à la sensibilité de chacun, cerner les goûts, tout en intercalant quelque belles histoires techniques ou plastiques sur ses prises de vues.

Je découvrirai par la suite que cet homme a travaillé pour libé et le monde..et avec Cartier Bresson…

Je rentrerai aux anges.

Qu’elle belle journée.


© Gilles Rigoulet-Versailles-2002, Camelia et branchette de cerisier

© Gilles Rigoulet-Versailles-2002, Branchette de Camelia

© Gilles Rigoulet-Versailles-2002, Nu- Polaroïde

Exposition « Polaroid 665 » jusqu’au 10/01 à la GALERIE VERDEAU, 47 passage Jouffroy 9ème

Publicités